Port

Vous êtes ici

Ile Callot

Callot ne se donne pas à qui veut ! Ce bout de terre, en forme d'hipoccampe affiche en effet deux visages : presqu'île à marée basse, elle devient une île à marée haute. On y accède par le biais d’une route submersible, accessible à mi-marée . 2 parkings se trouvent à l’entrée de l’île : possibilité de promenade à pied ou à vélo (qui doivent être abandonnés au niveau de la chapelle car la pointe constitue une réserve naturelle). Attention : opération "Callot sans ma voiture" durant les mois de juillet et août. L’île Callot mesure 2,125 km de long pour de 30 à 300m de large. Son sous-sol de granit est constitué de petites criques et sa végétation est typique du littoral finistérien : ajoncs, fougères, bruyères, chardons bleus et pins maritimes. L'île Callot est un ensemble granitique dont l'exploitation fut massive au XVIIe siècle. L'hôpital, la manufacture des Tabacs de Morlaix, une partie du Viaduc et de nombreuses bâtisses de la région furent construites avec du granit de Callot. La pointe nord de l’île constitue une réserve naturelle protégée par le Département du Finistère. L’espace de l’île est utilisé en grande partie pour l’agriculture (choux, artichauts, pommes de terre, échalotes), mais on y trouve aussi des habitations particulières et 9 familles y habitent à l’année. On y trouve également une petite école (fermée aujourd’hui), créée en 1926, à l’époque où les callotins, vivent en autarcie du ramassage du goémon, de l’agriculture et de la pêche (casiers, crevette). Le ramassage du goémon (laminaires), est un travail difficile : après l’avoir ramassé il faut le faire sécher puis le broyer, afin d’en extraire de la soude qui sert à fertiliser les champs. La chapelle : Le point culminant de l’île est la chapelle Notre Dame de Kallod, dont l’histoire remonte au 6ème siècle. Á l’époque la côte est mise à sac par des corsaires danois qui l’utilisent pour y entreposer le butin de leurs rapines. Un chef breton Rivallon Murmaczon, décide de mener une attaque contre le chef des pirates, appelé Korsolde. Selon la légende, il prie la vierge de l’aider à sortir vainqueur de la bataille, en contrepartie de quoi, il promet de lui édifier un sanctuaire, à l’endroit même où se trouvait la tente du pirate. La bataille se solde par la victoire du chef breton, qui, dès 513, pose la première pierre du sanctuaire dédié à la vierge, qui devient très vite un lieu de pèlerinage. Plus tard le secteur subit les assauts des normands, qui décident de piller le sanctuaire. La légende raconte, que les fougères entourant l’île, se dressent en une phalange de guerriers à l’approche des pilleurs. Ces derniers prennent la fuite en se promettant de ne plus jamais revenir sur cette terre protégée par les dieux. En proie aux tempêtes fréquentes, la chapelle est souvent reconstruite, ce qui explique pourquoi l’édifice actuel date en grande partie du 17ème siècle. De plus, durant la révolution, elle est sérieusement dégradée, car elle sert de poste militaire. Elle est restaurée de nouveau entre 1801 et 1808. L e clocher est quant à lui classé monument historique en 1914. Á l’intérieur : un crucifix du 16ème, une statue de Notre Dame du 17ème, retables nord et sud, ex-votos. Attention aux horaires de marée !!! Se renseigner auprès de l'office de tourisme avant de partir en balade sur Callot ou sur http://ilecallot.free.fr/smartcallot.html

Callot

29660 Carantec

Réservez vos vacances



Parcs à thème, balades nature, festivals, croisière, stages de voile... faites votre choix et réservez vos loisirs en ligne.

Réservez

Offre de printemps en Finistère

Découvrez aussi...

Quatre saisons en Finistère
Randonnées en Finistère
Finistère d'exception

Ça discute par ici !

FacebookTwitterInstagramPinterestPeriscopeSnapchatTumblrYoutube

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus ok